dernière mise à jour ¬ 27/06/17 | mardi 27 juin 2017 | je m'abonne | sommaires

Numéro 190 / octobre - décembre 2016 La machine à prostituer

Numéro 190 / octobre - décembre 2016
La machine à prostituer

|

Ce numéro est le dernier paru, découvrez-le sur simple demande!

Cliquez ici pour parcourir le numéro en ligne.

Éditorial

Vers une Internationale abolitionniste

Après l’abolitionnisme de l’esclavage, le temps est venu d’une nouvelle cause progressiste à l’échelle mondiale, l’abolitionnisme de la prostitution.

Témoignage

Clémence  : J’ai quitté un rôle pour prendre enfin ma place.


Mon ex-mari (...) a besoin de dominer financièrement, sexuellement et affectivement sa partenaire pour se prouver qu’il est quelqu’un ; sinon, il ne se sent pas à la hauteur.

Il est inhabituel que nous publiions des témoignages de victimes collatérales du système prostitutionnel, dans cette rubrique consacrée aux témoignages confiés par les personnes prostituées accompagnées par notre association, le Mouvement du Nid.

Toutefois, le témoignage de Clémence nous a semblé précieux. Il met en lumière les ravages du sexisme sur lequel prospère le système prostitutionnel, à travers ces personnages que l’on découvre très brièvement.

Actu France

Loi du 13 avril : encore un effort pour la mise en route


La loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées reste à traduire dans les faits. Élaborés en concertation avec les associations d’accueil des personnes prostituées, dont le Mouvement du Nid, les décrets d’application sont progressivement publiés. On peut espérer voir l’ensemble de ces outils fonctionner au début de l’année 2017...

Actu Inter

Les abolitionnistes unis face au comité CEDAW

En butte à une situation de plus en plus ingérable, certains de nos voisins montrent une indécision et des changements de cap qui sont l’aveu d’un profond malaise. La Suisse, par exemple, n’a rien de l’eldorado tant vanté par les médias…

Rencontre

Élisa Martin, première adjointe à la mairie de Grenoble : À Grenoble, l’éducation et l’information plutôt que l’interdiction.

Éclairage

La pornographie, c’est de l’exploitation sexuelle filmée ! (sur le site du Mouvement du Nid)


La réflexion issue du combat pour une loi d’abolition du système prostitueur et la rencontre, au quotidien, avec des personnes prostituées qui lui confient les violences qu’elles subissent dans l’industrie pornographique, ont amené le Mouvement du Nid à mener une réflexion sur la pornographie et à prendre position pour qu’on la désigne et la combatte enfin pour ce qu’elle est : de l’exploitation sexuelle filmée et un lieu de violence extrême.

Jeunes femmes victimes de violence : l’enjeu du repérage

Points sur les i

Ce n’est pas la loi qui tue. C’est la prostitution !


Que l’auto-proclamé syndicat des travailleurs du sexe, discret jusqu’en 2016 sur des faits qui ne pouvaient que desservir la promotion du « métier », choisisse subitement de s’en emparer, montre une seule chose ; qu’il est prêt à instrumentaliser les violences endurées par les personnes prostituées pour servir les intérêts de l’industrie qu’il défend..

Dossier

La machine à prostituer.

PDF - 690.1 ko
PS190 / La machine à prostituer (dossier)

Un dossier à télécharger


Présentée comme un choix individuel par le lobby de l’industrie du sexe, la prostitution prospère en réalité sur son terreau de prédilection : le mauvais sort réservé aux femmes partout dans le monde. Situation socio-économique, privation de droits, inégalités, violences et mauvais traitements... La prostitution, c’est, pour les personnes qui en sont victimes (en immense majorité des femmes), le miroir de leur condition subordonnée et défavorisée, et un exemple parfait de la double peine.

Tout ce qui leur nuit, tout ce qui bafoue leurs droits, est un atout pour les proxénètes et les tra quants, en recherche permanente de matière première pour faire tourner leur industrie, comme pour les "clients", sûrs de leur bon droit à disposer sexuellement d’un vivier toujours renouvelé.

La pauvreté ne suffit pas à expliquer le renouvellement permanent des victimes de l’esclavage sexuel. S’y ajoute un faisceau complexe de facteurs, d’ordre matériel aussi bien que culturel : situations de crise (personnelle et/ou sociale), vulnérabilité matérielle et psychique, mais aussi inconscient collectif qui ne cesse de renvoyer les femmes et les jeunes lles à la "possibilité" de la prostitution. Une conjonction de situations de détresse alliées à la persistance des violences sexuelles et des représentations sexistes permet l’existence et la reproduction perpétuelle d’une réserve de personnes dont les exploiteurs tirent des profits substantiels.

Aux antipodes du phénomène naturel et inévitable que ses partisans veulent promouvoir, la mise en prostitution est une fabrication sociale et donc une question politique. Il nous a semblé utile d’en mettre à plat les ressorts afin de clarifier les actions à mener.

Initiatives

Les actions du Mouvement du Nid - France et de ses délégations

Cultures

- Roland Coutanceau, Muriel Salmona (sous dir.), Violences conjugales et famille

- Véronique Blanchard et David Niget, Mauvaises filles, incorrigibles et rebelles

- Sylvie Verheyde, Sex doll

- Marina França, Sexualité et affects dans
la prostitution


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut