dernière mise à jour ¬ 13/12/19 | vendredi 13 décembre 2019 | je m'abonne | sommaires

  • Ukraine : l’euro contre la traite

    Des jeunes femmes dévêtues appuyées contre les murs de grands monuments à l’européenne. La scène se passe… sur des billets de banque. De faux billets en euros imprimés pour la bonne cause : une campagne ukrainienne de prévention de la traite destinée à dissuader les jeunes femmes de chercher illégalement un emploi à l’étranger, un risque pour beaucoup (...)
  • Un visa pour l’enfer

    par Claudine Legardinier
    On a beaucoup parlé de la responsabilité centrale des hommes de l’ONU chargés du maintien de la paix, en Bosnie et ailleurs, dans l’explosion de la prostitution et de la traite. Le secret est désormais brisé. Mais le combat n’en est qu’à ses balbutiements. Le livre de Célhia de Lavarène, chef de l’unité de lutte contre la traite des êtres humains pour (...)
  • Emmaüs International : ensemble contre l’esclavage contemporain !

    par Claire Quidet
    Fondée il y a plus de 50 ans par l’Abbé Pierre, prêtre, membre de la Résistance et ancien député français, le mouvement Emmaüs est bien connu de tous. Mais son engagement dans la lutte contre les trafics humains l’est peut-être moins. Fort de plus de 300 groupes membres, Emmaüs International s’est pourtant activement engagé dans cette lutte depuis le (...)
  • Pays Baltes : une campagne contre la traite des femmes

    par Pauline Jeanne
    En 2002 et 2003, huit pays du nord de l’Europe sont parvenus, malgré les divergences idéologiques, à mener une campagne commune contre la traite des femmes, un programme de prévention et de coopération internationale coordonné par Gunila Ekberg, conseillère au ministère de l’Égalité en Suède. Une campagne placée sous le signe de l’égalité (...)
  • Nigeria : Le problème ce n’est pas la traite mais de rentrer les mains vides

    par Claire Quidet
    Au Nigeria, on les appelle les "ltalos". Elles ont quitté leur pays pour l’Italie, pour la réussite, la fortune. Le récit de leur fabuleux succès est sur toutes les lèvres. Certes, elles sont parties pour se prostituer. Qu’importe, on raconte qu’elles reviennent immensément riches... Becky s’est exilée vers l’Italie, à l’âge de 24 ans, pour y être (...)

0 | 5 | 10


© 1996-2019 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact