dernière mise à jour ¬ 17/11/17 | vendredi 17 novembre 2017 | je m'abonne | sommaires

PAYS BAS 

Les mineures néerlandaises premières victimes de la traite

octobre 2017, par Claudine Legardinier

Au moins 1320 Néerlandaises âgées de 12 à 17 ans sont victimes chaque année de prostitution aux Pays-Bas, selon un rapport national du 18 octobre 2017 sur la traite et la violence sexuelle publié avec le Bureau des Nations unies contre la drogue et le crime (Unodc). Un chiffre effarant puisqu’elles seraient ainsi presque la moitié des femmes victimes de la traite des êtres humains dans l’industrie du sexe néerlandaise.

6000 personnes seraient victimes de la traite dans le pays, dont les deux tiers pour l’industrie du sexe(1). Et le groupe le plus important des victimes serait celui des jeunes filles des Pays-Bas. Une information déjà apparue il y a quelques années se confirme donc. La traite des femmes ne concerne pas que les étrangères ; elle est maintenant une réalité pour les jeunes filles du pays même, en général trompées et manipulées par des proxénètes locaux. Selon le rapport, le caractère parfaitement clandestin de cette prostitution a pour conséquence de priver ces jeunes filles de toute protection.

Corinne Dettmeijer, la rapporteuse nationale sur la traite et la violence sexuelle contre les enfants, a dit son étonnement. Pour elle, la présence d’un assez grand nombre de femmes originaires d’Europe centrale ou d’Europe de l’Est dans l’industrie du sexe aux Pays-Bas était connue. Pas celle des jeunes filles du pays même…

Malgré cette situation, le nombre de personnes condamnées pour traite des êtres humains a diminué d’un quart en 2016 aux Pays-Bas. Les peines maximum prévues ont été portées à 12 ans mais leur montant moyen est de 585 jours, soit moins de 2 ans. On ne s’étonnera pas qu’un pays réglementariste se targuant d’avoir libéralisé le marché de la prostitution en autorisant les bordels, ne soit pas le mieux placé pour réprimer ceux qui en assurent l’approvisionnement…

Le bureau des Nations unies contre la drogue et le crime, qui a collaboré à cette recherche, invite d’autres pays à publier de telles études. Les résultats pourraient surprendre. Rien qu’en France, le nombre d’affaires où des mineures sont mises en prostitution par de jeunes proxénètes est en nette hausse ces dernières années. La vision des victimes de la traite comme forcément étrangères venues de loin pourrait bien être ébranlée…

P.-S.

(1)- Dutchnews.nl, Some 6000 people a year in the Netherlands are victims of trafficking, 18 oct. 2017.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut