dernière mise à jour ¬ 11/05/20 | lundi 11 mai 2020 | je m'abonne | sommaires

  • Lituanie, Euro de Basket 2011 : les "clients" ne sont pas les bienvenus !

    par Eric Poncelet, Samuel Prieur
    Ce 31 août 2011, la Lituanie accueille l’Euro de Basket-ball, événement passionnément suivi dans ce pays où le basket, loin devant le football, est religion. Les pouvoirs publics, craignant une hausse du trafic des femmes pour la « demande de prostitution » des supporters, appuient la campagne originale de deux associations lituaniennes, Caritas et (...)
  • Bordels allemands à la conquête du troisième âge

    par Elise Guiraud
    Les proxénètes allemands, emmenés par le propriétaire du médiatique Artemis, poursuivent leurs efforts pour développer la « clientèle » : après les forfaits « sexe, bière et bouffe » à volonté, voici les bordels équipés pour recevoir les vieillards. Selon le quotidien britannique The Independent du 24 janvier 2011, le secteur proxénète légal allemand (...)
  • Bordels de la Jonquera : une certaine idée du « Paradis »

    par Claudine Legardinier
    Un établissement de marchand de femmes implanté à côté d’un marchand de pneus. C’est à la frontière espagnole, à La Jonquera, symbole d’une Europe décomplexée qui, pour le loisir masculin et les profits des proxénètes et des Etats, met le corps des femmes en boutique. Le manque d’imagination est décidément de mise chez les propriétaires de bordel. Au (...)
  • Une enquête sans précédent aux USA : qui sont les proxénètes ?

    par Elise Guiraud
    Brenda Myers-Powell, "survivante de la prostitution", et Jody Raphael, chercheuse en droit d’une université de Chicago, ont mené une enquête fouillée auprès de vingt-cinq anciens proxénètes. Si la faiblesse de l’échantillon ne permet pas d’affirmer rendre compte de la planète proxénète, cette enquête apporte toutefois de solides confirmations, de vraies (...)
  • "Clients" prostitueurs : une nouvelle étude à Londres

    par Fabienne Rigal
    Trafics, proxénètes, aggressions... : Ce n’est pas qu’ils (les "clients") ne savent pas, c’est juste qu’ils s’en fichent. L’ONG américaine PRE (Prostitution Research and Education) et Eaves, l’association britannique de défense des femmes les plus vulnérables, ont mené une étude sur 103 hommes "clients" de la prostitution à Londres. Les buts de cette (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45


© 1996-2020 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact