dernière mise à jour ¬ 13/12/18 | jeudi 13 décembre 2018 | je m'abonne | sommaires

  • Femmes migrantes, des cibles pour les agresseurs

    par Claudine Legardinier
    Violences en amont qui les poussent à l’exil, violences sur le parcours migratoire, violences dans le pays d’accueil… Etre femme et migrante surexpose aux violences. La recherche publiée par France Terre d’Asile, « Les violences à l’égard des femmes demandeuses d’asile et réfugiées en France », appelle à une urgente prise en compte des besoins spécifiques (...)
  • Des violences conjugales à la prostitution

    par Christine Laouénan
    Réalité trop souvent occultée, la prostitution et les violences conjugales sont fréquemment associées. Par le profil et le mode opératoire des hommes qui maintiennent les femmes sous leur joug, ainsi que par le parcours des personnes victimes de leur conjoint-proxénète. «  Les trois espaces où tout est permis sont le couple, la famille et la (...)
  • Le congrès de la CAP à New Delhi. Un souffle abolitionniste désormais mondial

    A New Delhi, en Inde, CAP International et sa représentante indienne, Apne Aap, ont permis, sur trois incroyables journées, du 29 au 31 janvier 2017, un rassemblement sans précédent. A la même table, 400 représentant.e.s de la société civile et des leaders venu.e.s de 30 pays et des 5 continents ont fait de ce Second congrès mondial contre (...)
  • Mickey Meji : Le modèle abolitionniste est le seul à correspondre à ce que souhaitent les personnes prostituées.

    par Sandrine Goldschmidt
    Nous avons créé Kwanele, un mouvement de survivantes - aujourd’hui, nous sommes 700. Kwanele veut dire « assez ». Assez de l’exploitation, des viols, des meurtres dans la prostitution. Mickey Meji a fondé en Afrique du sud le mouvement de survivantes Kwanele. Ayant connu la prostitution pendant 9 ans, elle a la particularité d’avoir milité avec le (...)

© 1996-2018 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact