dernière mise à jour ¬ 20/10/17 | vendredi 20 octobre 2017 | je m'abonne | sommaires

Millenium

Stieg Larsson, l’homme qui aimait les femmes

septembre 2008, par Morgane Bréard

Ce n’est pas par hasard queMillenium est l’œuvre d’un auteur suédois. Ce polar féministe engagé prouve que l’efficacité des politiques menées par la Suède en matière d’égalité hommes-femmes : le changement de mentalités en la matière est visible jusque dans la littérature populaire.

« Tout compte fait, cette histoire n’a pas pour sujet principal des espions et des sectes secrètes dans l’Etat, mais la violence ordinaire exercée contre les femmes et les hommes qui rendent cela possible », avoue le journaliste Mikael Blomkvist, le héros de la trilogie Millenium. Et ces trois romans ne seraient que d’excellents polars — intrigues touffues, suspense haletant, héros atypiques et attachants — s’ils n’avaient pour fil rouge la lutte contre les violences faites aux femmes. Celle-ci est au cœur des intrigues du premier volume — sous la forme d’un abominable crime familial — et surtout du second, où les journalistes de la revue Millenium enquêtent sur la prostitution et le trafic des femmes venues de l’Est.

Pour l’auteur, la prostitution a ceci de spécifique, « qu’à l’exception de quelques femmes isolées qui profitent du commerce du sexe, il n’existe pas d’autre forme de criminalité où les rôles masculin et féminin soient la condition indispensable du crime. Il n’existe pas non plus d’autre forme de criminalité où l’acceptation de la société soit aussi grande et où elle fasse aussi peu pour y mettre un terme ».

Mais la violence faite aux femmes est aussi examinée de l’intérieur. Elle est en effet au centre de l’histoire intime de l’héroïne de la trilogie. Tatouée, piercée, associale, mais surdouée de l’informatique et hackeuse de génie, Lisbeth Salander est une créature de l’extrême… car victime d’une violence extrême. Qui plus est, une violence d’Etat. Anarchiste et amorale, elle est le double inversé de l’idéal social-démocrate incarné par Mikael Blomkvist.

Résolument féministe, Stieg Larsson fait la part belle à ses personnages de femmes. Ce sont elles qui décident, y compris dans les relations intimes, et l’homme y trouve son épanouissement. Ce n’est pas par hasard que Millenium est l’œuvre d’un auteur suédois. Ce polar féministe engagé prouve que l’efficacité des politiques menées par la Suède en matière d’égalité hommes-femmes : le changement de mentalités en la matière est visible jusque dans la littérature populaire.

Millénium :L’homme qui n’aimait pas les femmes ;La fille qui rêvait d’une allumette et d’un bidon d’essence ;La reine dans le palais des courants d’air. Actes Sud — Actes noirs.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut