dernière mise à jour ¬ 13/12/18 | jeudi 13 décembre 2018 | je m'abonne | sommaires

On avait besoin d’un colis.

Jean Lorrain

novembre 2017, par Christine Laouénan

La prostitution constitue et a toujours constitué un thème privilégié de la littérature.
Aussi, nous a-t-il paru important de mettre en lumière la façon dont elle est dépeinte par les romanciers.
Dans cette rubrique, les citations littéraires sont mises en parallèle avec les témoignages actuels des personnes prostituées, comme des clients.
Une mise en perspective riche d’enseignements…

On avait besoin d’un colis, (...) on fouillait un peu les abords des gares...

La maison Philibert, Jean Lorrain, éditions du Boucher, 2007, p.26.

 Il y a cinq ans encore (…), on avait besoin d’un colis, on descendait sur le boulevard, on fouillait un peu les abords des gares, une reconnaissance au Sébasto et un tour dans un bal, on avait de la grenouille de choix, et de la jeune, et de l’aguichante, et dix pour une, dans sa soirée… Mais maintenant (…) il n’y a plus de perdrix nulle part… 

Dans ce roman paru en 1904, l’auteur, un des écrivains scandaleux de la Belle Epoque, met en scène deux tenanciers de bordel.

Des petites, du matériel , un cadeau, des dossiers...

Veux-tu venir découvrir une magnifique boîte coquine à Madrid avec moi et du matériel ?, écrivait ainsi Dominique Strauss-Khan ancien président du Fonds monétaire international (FMI) et ancien favori à l’élection présidentielle, à son ami Fabrice Paszkowski, chef d’entreprise (source : Agence France Presse).

Etaient également qualifiées de cadeau, de petites, de dossiers, les personnes prostituées participant aux virées nocturnes de D. Strauss-Kahn et de treize autres prévenus. Tous ont été poursuivis pour proxénétisme aggravé, lors du procès du Carlton qui s’est tenu à Lille, au début de l’année 2015.


Citations en miroir

Voici les autres articles déjà parus dans cette rubrique :


© 1996-2018 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact