dernière mise à jour ¬ 17/04/20 | vendredi 17 avril 2020 | je m'abonne | sommaires

Affaire Weinstein : le producteur hollywoodien condamné

mars 2020, par Sandrine Goldschmidt

Le producteur états-unien, accusé par une centaine de femmes de harcèlement, agressions sexuelles et viols a été condamné dans ce premier procès où il a été reconnu coupable à 23 ans de prison.

Le 24 février à New York, Weinstein était reconnu coupable d’avoir infiigé en 2006 un cunnilingus en recourant à la violence à l’assistante de production Mimi Haleyi (agression sexuelle au premier degré, passible de cinq à vingt- cinq ans de prison) et coupable de viol sans recours à la force en 2013 (« viol au troisième degré », quatre ans de prison maximum) à l’encontre de Jessica Mann, qui rêvait d’être une actrice.
Il n’a en revanche pas été reconnu coupable de viols en série (une partie des faits qui aurait pu le qualifier étant prescrite), ce pour quoi il risquait la perpétuité.
Plus de deux ans après l’éclatement de « l’affaire Weinstein » suite aux révélations du New York Times, c’est la première fois que le producteur d’Hollywood se retrouvait devant les jurés, alors que près d’une centaine de femmes ont depuis porté des accusations contre lui. Âgé de 67 ans, Harvey Weinstein a été immédiatement écroué à la prison de Rikers Island en attendant de connaître sa peine, le 11 mars. Le lendemain du verdict, il était hospitalisé pour des « douleurs à la poitrine ». Il a été condamné à 23 ans de prison.
Première condamnation post-#metoo

Pour les victimes de Weinstein, c’est une étape importante. En effet, jusqu’à présent, aucune des personnes incriminées suite à l’émergence de la parole et de l’écoute des femmes victimes de violences sexuelles, n’avait encore été condamnée. Voici les réactions de quelques femmes qui ont initié le mouvement #Metoo, dont Ashley Judd, qui a été une des premières à le dénoncer, et qui était présente en novembre 2018 auprès de survivantes de la prostitution lors de l’événement co-organisé par le Mouvement du Nid à Paris « #metoo et la prostitution : les survivantes prennent la parole ».

Ashley Judd, victime de Weinstein : « Je pense au fait qu’il a fallu que 90 femmes se manifestent pour obtenir une condamnation sur deux chefs d’accusation. »

Rose McGowan, victime de Weinstein : « Je suis fière des femmes courageuses qui ont témoigné. Elles ont mis hors d’état de nuire un monstre. Merci aux procureurs et au jury qui ont dit : pas un de plus. »

Tarana Burke, initiatrice du premier #metoo : « Même si un homme a été déclaré coupable aujourd’hui, nous devons nous inquiéter de savoir si l’on se préoccupera de nous demain. »

Rosanna Arquette actrice, victime : « C’est une victoire pour toutes les survivantes d’agression sexuelle. Quoi qu’il arrive, il est un violeur pour toujours. »

Prochaine étape : un autre procès devrait se dérouler à Los Angeles, où d’autres survivantes prendront la parole.


© 1996-2020 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact