dernière mise à jour ¬ 13/12/18 | jeudi 13 décembre 2018 | je m'abonne | sommaires

  • Vivastreet : le parquet ouvre une information judiciaire pour proxénétisme aggravé

    par Claudine Legardinier
    Le parquet de Paris a décidé le 30 mai 2018 d’ouvrir une information judiciaire pour proxénétisme aggravé à l’encontre du site de petites annonces sur Internet Vivastreet. Le Mouvement du Nid, dont l’enquête Prostcost montrait en 2015 que 62 % des offres de prostitution étaient désormais promues par Internet. , se réjouit que la question soit enfin prise (...)
  • Interdiction d’achat d’actes sexuels : là où c’est appliqué, cela fonctionne

    par Claudine Legardinier
    Le volet de la loi qui pénalise l’achat d’acte sexuel est celui qui a mobilisé toute l’attention pendant le débat parlementaire. Selon les détracteurs de la loi, elle n’était pas applicable, et faisait courir des risques aux personnes prostituées. 2 ans après son entrée en vigueur, ces deux craintes ont été démenties par les faits. Quant aux stages (...)
  • Les débuts des parcours de sortie

    par Claudine Legardinier, Sandrine Goldschmidt
    Nous publions dans le dernier numéro un dossier spécial sur les parcours de sortie de la prostitution, qui commencent à se mettre en place. Depuis que le dossier a été rédigé, 3 nouveaux parcours de sortie ont été approuvés dans notre délégation du Haut-Rhin. Avec la mise en place des parcours de sortie, l’accompagnement des personnes prostituées est au (...)
  • Chronique d’une semaine ordinaire

    par Claudine Legardinier
    Lire la presse peut être désespérant si on a l’idée de mettre la focale sur les affaires de prostitution et de proxénétisme. Quelques jours, une semaine à peine, suffisent à en rappeler les tragédies et à tracer les contours d’une époque toujours marquée par une exploitation et des violences qui profitent aux proxénètes et sont censées assurer le « plaisir (...)
  • Clients, vous êtes filmés !

    par Claudine Legardinier
    C’est la mention que porte un panneau d’affichage à la lisière de la forêt de Sénart, en Essonne. Une caméra de surveillance est là pour dissuader les clients et leur rappeler qu’ils sont désormais passibles d’une amende de 1.500 €. Un changement de regard inédit dans un pays où tant de voix s’élèvent encore pour protéger cet archaïque « droit de l’homme (...)

© 1996-2018 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact