dernière mise à jour ¬ 13/09/19 | vendredi 13 septembre 2019 | je m'abonne | sommaires

Une initiative abolitionniste franco-suédoise

mars 2019, par Sandrine Goldschmidt

LE 8 MARS 2019, À QUELQUES JOURS de l’ouverture à New York de la 63ème conférence sur le statut des femmes (CSW63) des Nations Unies, les ministères des affaires étrangères français et suédois ont publié une déclaration commune dans laquelle ils annoncent avoir décidé d’élaborer une stratégie dans le but de combattre la traite des êtres humains et la prostitution, en Europe et dans le monde.

Margot Wallström, ministre suédoise, et Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française, se sont positionnés en fer de lance de la lutte contre la traite. Ils ont clairement mis en avant le fait que la politique doit s’attaquer à la demande, ont souligné les effets béné ques de la loi en Suède depuis 20 ans, et le récent succès du vote de la loi abolitionniste, dont le volet pénalisation des « clients » a été validé par le Conseil constitutionnel en France.

Lire la déclaration commune sur le site de la diplomatie française -> Tribune abolitionniste franco-suédoise

Lire la réaction de CAP international -> Initiative historique de la France et la Suède


© 1996-2019 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact